Le Mohican : Pont-Ecrépin et Putanges en 1900

Le MOHICAN est un périodique réalisé par un petit groupe de jeunes gens de Pont-Ecrépin vers 1900. Ces publications ont été réalisées surtout pendant leurs vacances.
Ils réalisaient leur propre magazine avec texte et dessins naïfs à partir de l’actualité locale, et surtout d’après leur vécu.
Une bonne partie des articles raconte de façon romancée la vie de leur famille et de leur groupe de copains (d'env. 15 ans), leurs jeux et ce qu’ils ont pu observer sur le canton de Putanges et Pont-Ecrépin.
On y trouve donc le résultat de parties de chasse ou la vie de leur chat. Lorsqu’ils ont été mis en esclavage, c’est qu’on a du leurs confier une corvée quelconque…
Ils utilisent le style des romans et magazines de l’époque et ont donné des noms exotiques aux lieux. La estancia, la prairie du Far West , Santa fé. Le ruisseau des Vaux devient un canyon…
Ils se désignent « trappeurs » et nomment Capitaine (Seguin), lieutenant…
Une vipère devient un python, un pommier un baobab, et lorsqu’un transatlantique s’échoue sur des récifs, il s’agit certainement d’un jouet/bateau à vapeur sur l’Orne.
On retrouve beaucoup de noms des familles de Pont-Ecrépin et de Putanges mais ils utilisent beaucoup de surnoms et sobriquets. Le gueulard, le belge,…
Les descriptions des individus sont souvent caricaturales et irrévérencieuses... ce journal n'était pas destiné à être présenté hors de la famille ;-)
Ces personnages étant maintenant tous disparus, j'ai trouvé intéressant de présenter ce contenu avec des articles de "chiens écrasés" en 1900 dans le canton de Putanges ;
les amateurs de généalogie retrouveront peut-être aussi un cliché de la vie de leurs ancêtres.
Une des premières usines électriques françaises ayant été construite à Putanges en 1900, l’électricité est un sujet que l’on retrouve fréquemment dans ces numéros.
Ces jeunes étaient aussi passionnés de Sciences (avaient un laboratoire pour faire des expériences) de photographie (l’un d’eux a réalisé les photos de nombreuses cartes postales de Putanges) et de chasse.
L’installation des premières lignes téléphoniques fut aussi un évènement qu’ils vécurent aux premières loges.

Tome 1 : de Aout 1899 à avril 1901


Numéros du tome 1

Tome 2 : deuxième année Aout 1901 à septembre 1902


Numéros du tome 2

Personnages rels ou pseudos cits
Les trappeurs : V.H. (Haller ?) Lieutenant Capitaine Séguin = R.D. ? E. D. Les frères R. né en 1885 et E. né en 1886 (15 et 14 ans en 1900) Trappeur Césaire Rubé Césaire Ancerne Mr Désiré Vanbrackel dit “la bizée“ (Pierre, Désiré ? = né le 01/01/1879 = 21 ans en 1900 ?) La Fontenelle Fontenelle René dit « le Chat Botté » Paul Van Brockel dit "popo" Ch Soumillon Leda Pirottau Carcel dit “la verlope le gars Béraux (de Falaise) Camille Jardin (Mort pour la France le 21-09-1914) Mr Lesage Mr et Mme Lemasson Mr Viel (de l'usine électrique) Mr Chevrel ingénieur électricien Mr Lebay Mr Gondon (long nez) Mr Lelannier Mme Clerambault Mr Lebreton Boisne Théophile Watier dit Le Belge maison Billonte maison Mary "Le grand magasin du printemps" Colin (domestique de Mr Rozel) à Lemoine(bar ou marchand de vin ?) le fils ainé James. abbé Jarrier, curé de St-Nicolas-des-laitiers, nommé curé des Rotours Lesourd Pierre, agé de 48 ans ouvrier maçon mort le 14 sept 1901 M. Sevestre à Launay-Percot Dr Duval Marie Mercier (voisine de Mr P. Lesage ?) Mr Maurice directeur de la Scierie (COURTEILLES) c\’était l\’père Fontenet ta grandmère, la mère chapon L'Omnibus = Madame